[Off 2018] Festival Off d’Avignon 2018 – Jour 2

0 66

Comme vous le savez, Ciné, Séries, Culture est présent à la 53e édition du Festival Off d’Avignon durant une semaine, du 7 au 14 juillet. Chaque jour, je vous propose un compte-rendu de ce que j’ai vu au festival durant la journée précédente. Les critiques des pièces vues et les interviews effectuées seront quant à elles publiées ultérieurement.

Pour démarrer cette deuxième journée au Festival Off d’Avignon 2018, je me suis rendue au Théâtre Le Petit Louvre pour voir Au Début de François Bégaudeau, mise en scène par Panchika Velez, avec Rachel Arditi, Nathalie Cerda, Marie Ruggeri et Eric Savin. La pièce met en scène 3 femmes et 1 homme, d’âges et de milieux sociaux différents, de leur désir de maternité jusqu’à la naissance de l’enfant. Tous ont des parcours différents et les récits de chacun s’entremêlent, avec un magnifique texte de François Bégaudeau servi à merveille par les quatre comédiens sur scène.

Au Début se joue du 6 au 29 juillet 2018 (à l’exception des 11, 18 et 25 juillet) au Théâtre du Petit Louvre (dans la Chapelle des Templiers). Dans les jours à venir, vous pourrez également retrouver sur Ciné, Séries, Culture une critique détaillée ainsi qu’une interview du comédien Eric Savin.

Au Début

Pour bien continuer ce dimanche ensoleillé, direction le Théâtre des Béliers pour aller assister à Quand j’avais 5 ans, je m’ai tué de Howard Buten, mise en scène par Damien Bricoteaux, avec Robin Causse et Jules Martin. On connaît tous l’histoire tiré d’un chef d’œuvre de la littérature, mais l’adaptation théâtrale  vaut franchement le détour. Robin Causse interprète et narre l’histoire du petit Gil, 8 ans, tandis que Jules Martin, danseur, montre les tourments intérieurs du personnage. Deux comédiens / danseurs pour un seul et même personnage, mais quelle performance sur scène ! A voir absolument.

Quand j’avais 5 ans, je m’ai tué se joue à 15h35 du 6 au 29 juillet (à l’exception des 9, 16 et 23 juillet – représentations supplémentaires les 15 et 22 juillet à 20h50) au Théâtre des Béliers (salle 2). Dans les jours à venir, vous pourrez également retrouver sur Ciné, Séries, Culture une critique détaillée de la pièce.

Quand j'avais 5 ans, je m'ai tué

Et c’est dans le Théâtre des Carmes que j’ai conclu ma journée avec Point d’Interrogation, une création 2018 de Stefano Massini, mise en scène par Irina Brook, avec Kevin Ferdjani, Marjory Gesbert, Issam Kadichi et Irène Reva. Quatre jeunes personnages se retrouvent convoqués dans le musée de l’imaginaire et, dans un délai imparti, doivent répondre aux questions qu’on leur pose pour dire comment ils imaginent le futur. Interprétée par une jeune troupe dynamique et menée tambour battant (1h), cette pièce originale – et drôle – ne laisse pas indifférent et nous amène nous aussi à nous questionner sur le thème du futur.

Point d’Interrogation se joue les jours pairs du 6 au 24 juillet (à l’exception du 12 juillet) au Théâtre des Carmes. Dans les jours à venir, vous pourrez également retrouver une critique détaillée de la pièce.

Point d'Interrogation

On se retrouve dès demain pour la suite de mon programme au 53e Festival Off d’Avignon. Rendez-vous également sur les réseaux sociaux (et notamment Instagram) pour du contenu exclusif et en quasi-direct chaque jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.