[Cannes 2018] Cate Blanchett présidente du jury du 71e Festival de Cannes

© Steven Chee
0 83
L’actrice australienne Cate Blanchett présidera le Jury du 71e Festival de Cannes qui se déroulera du 8 au 19 mai 2018.

Elle succède ainsi à Pedro Almodovar qui, avec l’aide de son jury, avait décerné la Palme d’Or de la 70e édition du Festival de Cannes au film suédois de Ruben Ostlund, The Square.

Quatre ans après la réalisatrice Jane Campion, elle sera la douzième femme à la tête du jury cannois.

Cate Blanchett
© Steven Chee

 

Cate Blanchett en résumé

 

Une enfance en Australie

Cate Blanchett est née le 14 mai 1969 dans la banlieue de Melbourne, en Australie. Fille d’un cadre dans la publicité, ancien marin dans l’US Navy, et d’une institutrice, elle a un frère aîné et une sœur cadette.

Elle étudie d’abord l’économie et les beaux-arts à l’Université de Melbourne avant de s’inscrire à l’Institut National d’Art Dramatique de Sydney, au retour d’un long voyage en Europe et en Egypte où elle découvre les plateaux de cinéma.

Une actrice engagée

En mai 2016, Cate Blanchett a été nommée Ambassadrice de bonne volonté du HCR (Haut Commissariat aux Réfugiés) de l’ONU afin sensibiliser le monde entier aux sorts des réfugiés. Sa nomination a fait suite à plusieurs voyages qu’elle avait effectuée au Liban et en Jordanie pour y rencontrer des réfugiés syriens. Elle a également représenté le HCR lors de la conférence mondiale sur les femmes qui s’est tenue à New Delhi en novembre 2015.

Fin 2017, elle a été l’une des premières célébrités à s’opposer à Harvey Weinstein suite aux accusations d’agressions sexuelles dont il a fait l’objet. Elle fait partie du mouvement Time’s Up, un projet destiné à aider les femmes et les hommes victimes de harcèlement sexuel au travail, au-delà de l’industrie du cinéma. La fondation a également pour but de promouvoir davantage de parité dans les studios et les castings, afin que les femmes puissent accéder à des postes et des salaires égaux aux hommes.

Une carrière éclectique au cinéma…

Depuis le début des années 1990, où elle a débuté sa carrière au cinéma, Cate Blanchett peut se targuer d’avoir tourné avec de nombreux réalisateurs de renoms tels que David Fincher (L’étrange histoire de Benjamin Button), Ridley Scott (Robin des Bois), Terrence Malick (Knight of Cups, Song to song), Alejandro Gonzalez Inarritu (Babel), Steven Soderbergh (The Good German) ou bien encore Steven Spielberg (Indiane Jones et le Royaume du crâne de cristal).

Tout au long de sa filmographie, l’actrice australienne n’a eu de cesse de brouiller les pistes, alternant entre superproductions hollywoodiennes (comme la trilogie du Seigneur des Anneaux) et films indépendants (comme Carol de Todd Haynes).

Récemment, on a pu la voir dans le blockbuster de Marvel, Thor : Ragnarok. En 2018, on pourra la découvrir dans Bernadette a disparu, le nouveau long-métrage de Richard Linklater (Boyhood).

…sans oublier le théâtre.

Diplômée de l’Institut National d’Art Dramatique de Sydney en 1992, elle obtient en 1993 le prix du meilleur espoir pour Oleanna, la pièce de David Mammet, au Théâtre de Sydney. Très vite, elle enchaîne les rôles classiques sur les planches, de Shakespeare à Tchekhov, en passant par Tennessee Williams.

Par la suite, et malgré sa carrière prenante au cinéma dès la fin des années 1990, elle ne manque jamais une occasion de revenir à sa première passion, le théâtre, qu’elle exerce sur les scènes du monde entier, de New York à Londres, en passant par Paris.

Entre 2008 et 2013, elle a également dirigé avec son mari, Andrew Upton, la Compagnie théâtrale de Sydney.

Deux Oscar

Cate Blanchett a reçu deux Oscar à ce jour : la première fois en 2005 où elle a été couronnée de l’Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle pour son interprétation de Katharine Hepburn dans Aviator réalisé par Martin Scorsese, et la seconde, où elle s’est vu décerner l’Oscar de la meilleure actrice en 2014 pour le film de Woody Allen, Blue Jasmine.

Elle a été nominée à plusieurs autres reprises dans les catégories d’Oscar de la meilleure actrice (Elizabeth, Elizabeth : l’âge d’or et Carol) ainsi que dans la catégorie Meilleure actrice dans un second rôle (Chronique d’un scandale, I’m not there).

En 2008, elle devient la cinquième femme à être présente en compétition aux Oscar à la fois dans la catégorie meilleure actrice (Elizabeth : l’âge d’or) et meilleure actrice dans un second rôle (I’m not there) la même année.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.